Experience Inc. Jobs

Job Information

International Rescue Committee Safeguarding Manager in Goma, Congo, Democratic Republic of the (Congo ? Kinshasa)

Requisition ID: req18794

Job Title: Safeguarding Manager

Sector: Compliance

Employment Category: Regular

Employment Type: Full-Time

Open to Expatriates: No

Location: Goma, Democratic Republic of Congo

Job Description

L’IRC (International Rescue Committee) dont le bureau principal se trouve à Goma avec différents bureaux de terrain en province du Haut Katanga, les deux provinces du Kivu (Nord et Sud), au Tanganyika et bientôt en Ituri, est compté parmi les grands acteurs humanitaires en RDC. Par la mise en œuvre de son programme intégré en santé primaire et eau et assainissement l’IRC s’est engagé à réduire la mortalité au sein de la population affectée par les conflits, et par la mise en œuvre d’autre programmes tel que l’assistance, l’appui et le renforcement des ONGs locales pour améliorer leur capacité à répondre aux urgences et aux questions de violences sexuelles, la réponse rapide aux urgences en situation des conflits armés et déplacement des populations à l’Est de la RDC.

L'IRC s'engage à construire une culture de tolérance zéro pour l'Exploitation et Abus Sexuels (EAS) et le harcèlement sexuel sur notre lieu de travail et dans nos programmes. Nous nous engageons à protéger nos clients et notre personnel contre les incidents de sauvegarde grâce à la prévention, à des mécanismes de signalement et de réponse sûrs et, en cas d'inconduite présumée, nous y remédions de manière appropriée et en temps opportun. L'IRC adopte une approche centrée sur le survivant dans laquelle les souhaits de la personne qui a vécu l'incident d'exploitation et abus sexuels ou de protection sont la considération principale de notre réponse. Les droits du survivant à la dignité, à la sécurité et à la vie privée sont primordiaux.

Malgré toutes les mesures mises en place par la communauté humanitaire, les exploitations et abus sexuels semblent être monnaie courante, le nombre d'allégations ne cesse d'augmenter et le nombre exact de victimes est inconnu car les mécanismes de signalement semblent faibles. L'année dernière, plus de 50 femmes ont accusé les acteurs humanitaires d'exploitation et abus sexuels dans le cadre de la crise Ebola dans l'est de la RDC, suite à une enquête menée par les journalistes du nouvel organisme humanitaire et de la fondation Thomson Reuters.

Des efforts sont faits par le programme national, tels que le déploiement d'un personnel de sauvegarde pendant la crise Ebola, la formation du personnel d'urgence, l'évaluation de certaines normes de sauvegarde de base ainsi que les procedures operationnelles standars (POS) pour les violations de sauvegarde vécues par les clients de l'IRC.

I. OBJECTIF DU POSTE

Le responsable de la sauvegarde aidera le conseiller en sauvegarde à entreprendre un ensemble d'activités visant à rendre opérationnels la politique, les systèmes et les structures de sauvegarde nécessaires pour prévenir et répondre efficacement aux Exploitations & Abus Sexuels en RDC.

Les fonctions clées comprendront :

  • Conception et révision des documents clés, des directives, des outils ;

  • Formation du personnel clé, des partenaires et des clients dans les différents sites de la RDC ;

  • Assurer une formation obligatoire sur la sauvegarde pour tout le personnel nouvellement recruté ;

  • Coordonner le développement de l'engagement communautaire et des outils de communication ainsi que de la stratégie (cartographie des services, parcours de référence, communication communautaire...) ;

    Le Safeguarding Manager rendra compte au coordinateur de la conformité et travaillera en étroite collaboration avec le conseiller régional en matière de sauvegarde et protection, le Directeur Pays et les responsables concernés du Programme National de la RDC. Il/Elle sera basé à Goma dans les locaux de l'IRC, avec des déplacements réguliers sur les sites/bureaux de terrain dans le pays.

    II. PRINCIPALES RESPONSABILITES

    • Assister à distancele conseiller en matière de sauvegarde, pour
  • Soutenir, si nécessaire, l'identification des responsables de la protection dans le pays ;

  • Concevoir et réaliser une évaluation des risques de sauvegarde et une analyse du contexte ;

  • Entreprendre une analyse de l'engagement communautaire en consultant les dirigeants, le personnel et les partenaires du pays ;

  • Entreprendre une analyse des mécanismes de retour d'information et de signalement/rétroaction/plainte en place en consultant les dirigeants, le personnel et les partenaires du pays ;

  • Mettre en œuvre des mécanismes de rapport pour les bénéficiaires, en accordant une attention particulière à ceux qui concernent les enfants et les personnes handicapées.

    • Sur le terrain, assister le conseiller en matière de sauvegarde sur les points suivants
  • La finalisation du plan d'action de sauvegarde ;

  • La mise en place et/ou le renforcement des mécanismes communautaires de retour d'information, de signalement, de plainte et d'orientation. La sécurité et l'accessibilité du mécanisme doivent être évaluées. Examen de la manière dont la communauté est impliquée dans la conception, la planification et la mise en œuvre d'un système de signalement sûr, sensible au genre et accessible aux enfants pour l'exploitation et abus sexuels ;

  • Formation du personnel, des responsables de la sauvegarde, des membres de l’équipe de direction (Senior Management Team), des partenaires et des clients ;

  • Effectuer toute autre tâche validée par le conseiller en sauvegarde et/ou le Program Pays, si nécessaire et sous réserve de la primauté des tâches précédentes ;

  • Gérer de manière confidentielle et faire remonter tout rapport relatif à des violations de la la Politique contre l’exploitation et abus sexuels en utilisant une approche centrée sur la survivante tout en gardant toutes les informations en sécurité.

    Qualifications

  • Licence dans un domaine pertinent, y compris les relations internationales, les sciences politiques, l'administration publique et les communications, un Master serait un atout ;

  • Au moins 3 ans d'expérience de travail dans des programmes humanitaires ou de développement avec expérience en matière de VBG en RDC ou dans des contextes similaires fortement souhaitée ;

  • Solides compétences en matière de facilitation et de présentation ;

  • Excellentes compétences en communication et en relations interpersonnelles, y compris la capacité à gérer efficacement une variété de relations dans un environnement multiculturel ;

  • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français et en anglais ;

  • Capacité à analyser les besoins de sauvegarde par rapport au contexte de la RDC et à adapter les réponses en conséquence, en faisant preuve de créativité et de sensibilité aux dynamiques de pouvoir, en particulier dans des environnements instables ;

  • Capacité à voyager régulièrement à l'intérieur du pays ;

  • Capacité avérée à travailler de manière productive et professionnelle, avec un haut degré de confidentialité à tout moment, et à gérer des priorités concurrentes dans un environnement exigeant ;

  • Une expérience internationale est souhaitable mais pas obligatoire.

DirectEmployers